Lettres et littérature américaines

Le blog nature writing

Archives de Catégorie: Les auteurs

John Haines

John Haines est un écrivain et poète américain né en 1924 et décédé en 2011. Il reçoit de nombreux prix pour son travail et a enseigné à l’université de Fairbanks, en Alaska. Il est né en Virginie et part dans le Grand Nord après la seconde guerre mondiale, où il sert dans la marine dans le Pacifique, à l’âge de 23 ans.

Il fera de nombreux aller-retours entre l’Alaska et San Diego pendant plus de . De son expérience du Grand Nord il publiera deux livres : Living Off the Country (1981) et The Stars, the Snow, the Fire (1989) traduit en français par Vingt-cinq ans de solitude. Durant cette période, quand il n’est pas au grand air, il passe son temps à peindre ou à écrire.

John Haines est surtout reconnu pour ses talents de poètes pour lesquels il reçoit un prix Guggenheim.

Voici un montage vidéo des bois et de la région où John Haines habitait pour une touche de poésie. La vidéo est de VWDJeweler.

Kevin Canty

Kevin Canty (1953-) est un écrivain et universitaire américain qui habite Missoula dans le Montana. Il écrit aussi bien des romans que des nouvelles. La plupart de ses histoires se passent dans le Montana.

Il a publié : Into the Great Wide Open (1996), Nine Below Zero (1999) et plus récemment Everything (2010).

Dorothy M. Johnson

Dorothy M. Johnson (1905-1984) est une écrivain de l’ouest américain qui s’est faite connaître dans les années 1930. Après la guerre elle a repris l’écriture et certains de ses livres et nouvelles ont été adaptés au cinéma (Liberty Valance, A Man Called Horse, etc). Elle a enseigné le creative writing à l’université du Montana et a conduit de nombreux interviews d’amérindiens, de cow-boys, etc qui ont inspiré ses nouvelles et histoires.

Elle a reçu quelques prix comme The Spur Award, décerné par la Western Writers of America et a été faite membre d’honneur des Black Foot dans le Montana.

Patricia Reznikov

Patricia Reznikov est franco-américaine et est née en 1962. Elle travaille dans l’édition de textes en français et d’origine anglophone sur Paris et publie aussi des romans et nouvelles qui lui ont valu plusieurs prix (prix France Culture pour Toro, 1994 ; Casez-Lipp pour La nuit n’éclaire pas tout, 2011 ; et le Prix Révélation de la forêt des livres pour son dernier ouvrage publié : La Transcendante, 2013).

Jeff Fearnside

Jeff Fearnide, né dans l’Ohio au début des années 1970, est un jeune auteur américain. Il écrit aussi bien des nouvelles, des romans que de la poésie. Il a commencé par le journalisme et l’enseignement, puis est parti en Asie Centrale pendant quatre ans pour plusieurs missions de volontariat international (Peace Corps Services). Depuis le milieu des années 2000, ses nouvelles et publications connaissent un franc succès aux Etats-Unis et ont été récompensées à plusieurs reprises. Il est fasciné par la relation entre l’homme et son environnement, que celui-ci soit naturel ou construit. Pour en savoir un plus sur cet auteur : http://www.jeff-fearnside.com (le site est en anglais).

Edward S. Curtis

https://i2.wp.com/upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/57/ECurtis.jpg

Edward Sheriff Curtis (1868-1952) était photographe et a passé plus de trente ans auprès des amérindiens. Il a compilé ses clichés dans Native Family.

Il commence à travailler comme apprenti en 1885. Son travail sur les portraits d’amérindiens est débuté dix ans plus tard, à Seattle avec la Princesse Angeline. Son but était de montrer les indiens tels qu’ils étaient, et non pas de manière fantasmée.

 

John Hector Saint John de Crèvecoeur

De Crèvecoeur (1735-1813) nait en France et émigre aux Amériques en 1759 durant la dernière guerre entre la France et l’Inde. Il obtient la naturalisation en 1765. Il parcourt pendant plusieurs années la Pennsylvanie et New York (l’état) avant de s’installer avec sa femme dans le comté d’Orange, New York. Pendant la révolution française, il retourne en France en 1780 étant un loyaliste. Trois ans plus tard il retourne aux Etats-Unis pour découvrir que sa femme est morte, sa maison brûlée, et que ses enfants ont disparu après une attaque d’Indiens. Il retrouve plus tard ses enfants et s’installent à New York où il œuvre pour la bonne entente entre la France et les Etats-Unis au consulat. En 1790 il retourne en France où il passe il s’installe définitivement.

Outre Letters from an American Farmer, il publie aussi des récits de voyages sur ses premières années sur le nouveau continent (Voyage dans la haute Pennsylvanie et dans l’état de New York) et des essais sur la vie américaine dans Sketches of Eighteenth Century America.

Gregory Bateson

Gregory Bateson (1904-1980) est un anthropologue, sociologue, linguiste anglais qui tenta de créer une « méta-science », il a notamment adapté la théorie des systèmes au comportementalisme. Il utilisait des travaux et théories de champs différents pour les appliquer à d’autres et ainsi arriver à une globalité systémique. Ces travaux sont traduits en français, et on peut retenir : Vers une écologie de l’esprit (en deux tomes), Naven comme ses travaux les plus importants. Bateson a aussi travaillé sur la schizophrénie et a proposé une approche nouvelle, basée sur une le « double bind » (double contrainte) en 1956.

John Gierach

John Gierach est un écrivain du grand ouest américain, vivant dans le Colorado. La plupart de ses récits traitent de ses parties de pêche à la mouche et des rivières qu’il arpente. Il a reçu un prix en 1994 pour son œuvre autour de la pêche à la mouche, et de sa philosophie.

Il a publié près de vingt livres autour de ces thématiques.

Ralph Waldo Emerson

Ralph Waldo Emerson (1803-1882) est un des fondateurs du mouvement Transcendantaliste américain. Il participe aussi au journal Dial qui diffuse les idées de ce mouvement. Il publie Nature en 1836 qui marque aussi la naissance de ce mouvement. Il est l’auteur de nombreux essais sur la nature humaine, dans lesquels il exprime sa vision du monde comme une transcendance. Il prône un retour à la nature pour que l’homme se rapproche de Dieu et s’élève spirituellement. S’il n’a pas lui même mis en pratique ses pensées, son disciple Henry D. Thoreau s’est isolé pendant deux années au bord du lac de Walden pour montrer à la société de l’époque qu’il était possible de vivre simplement et s’en satisfaire.

Emerson n’était pas qu’un homme de lettres, il était aussi pasteur. Il développa aussi le concept de « self-reliance » (compter sur soi) et de « over-soul » (âme supérieure) dans ses différents essais. Il s’essaya à la poésie mais sans grand succès. Il a influencé toute une époque et encore aujourd’hui on peut sentir son influence chez de nombreux auteurs.