Lettres et littérature américaines

Le blog nature writing

Qu’est-ce que ce blog ?

Présentation.

Il s’agit d’un blog de littérature certes, mais surtout de la littérature américaine ancrée dans le nature writing ou écriture de la nature en français. J’essaie de parler d’auteurs qui ne sont pas particulièrement (re)connus en France mais qui mériteraient qu’ils le soient davantage ou d’auteurs classiques que l’on oublie un peu trop facilement. La particularité de ces auteurs est qu’ils se penchent tous sur la relation entre l’homme et l’environnement à divers degrés. Ce genre littéraire est vraiment spécifique aux Etats-Unis et on ne retrouve pas d’équivalent en France ou dans une moindre mesure les autres pays anglophones. Si vous ne connaissez pas des auteurs comme Edward Abbey, Rick Bass ou Annie Dillard et Terry Tempest Williams, il est urgent que vous les découvriez !

Les catégories.

Il y a quatre types de catégories : Les livres, Les auteurs, Les essais et Avenir à venir. Dès qu’un nouvel auteur sera introduit, je tacherai de lui consacrer une courte biographie et de présenter ses principales publications, ce qui évitera de me répéter dans la catégorie Les livres qui, comme son nom l’indique, regroupe les articles sur les livres lus. La dernière catégorie, Avenir à venir, sert à faire le point sur les prochains articles, l’évolution du blog, etc.

La dernière catégorie intitulée Les essais regroupe des essais écrits autour de ce genre littéraire et de sa critique.

Pour m’écrire ou me contacter : lettresus[at]gmail.com

Bonnes lectures,

9 réponses à “Qu’est-ce que ce blog ?

  1. Jack Shotebenada 12/18/2011 à 03:07

    Dans les 3 livres dont vous parliez, les d buts sont comme des contes de f e, afin de mettre le lecteur dans un mood diff rent.

    • lavieen4d 12/18/2011 à 20:28

      Bonjour,

      De quels livres parlez-vous ?
      Certains auteurs peuvent effectivement parler de magie dans les atmosphères qu’ils décrivent (je pense surtout à Annie Dillard, Rick Bass et John Muir dans une moindre mesure) ou donner l’impression qu’ils vivent dans un monde un peu à part, où ils sont « connectés » à la nature. Mais je ne traite pas les contes de fées sur ce blog. Ceci dit, en y réfléchissant bien, je me demande si ces contes (et pensiez-vous à certains en particulier ?) n’offrent pas un regard particulier sur la nature et la relation que l’homme tisse avec son environnement. Je vais réfléchir à la question et merci d’être passé par là !

  2. keisha 07/22/2012 à 15:59

    Mais ce blog est pour moi! Un peu nid de tentations, mais je vais y fouiner tranquillement. Je lis actuellement un livre sur le grizzli ( et un peu de Montana et de Wyoming, ça ne fait pas de mal ^_^) Aussi de temps un temps un essai de Thoreau (un peu dense, ce monsieur, alors j’étale les lectures)

    • lavieen4d 07/22/2012 à 16:19

      Merci d’être passé par ici ! Et si ce blog vous plait j’en suis ravi ! Grizzli ? Montana ? Wyoming ? Si ce n’est pas du Doug Peacock je veux en connaître l’auteur !?😉
      La lecture de Thoreau est effectivement dense, et il n’est pas toujours aisé de trouver des articles sur son œuvre qui ne soient pas trop ardus ou au contraire trop superficiels. Je m’efforce à être dans cet ambigu entre-deux.
      N’hésitez pas à revenir et si vous avez des suggestions, questions, doutes, autres faîtes m’en part !🙂

  3. Mary 03/17/2014 à 13:19

    Votre blog est une tentation perpétuelle ! J’ai de terribles problèmes d’addiction avec le nature writing, je suis obligée de refréner mes ardeurs et de revenir à la réalité et à mon travail sinon je m’y jette corps et âme ! Je rêve de très longues vacances à la campagne avec rien que du nature writing à lire. Quand j’ai fini Sue Hubbell, le premier que j’ai lu il y a déjà de ça quelques années, je n’avais qu’une envie, le recommencer. Merci de tout cœur pour ce superbe travail, et à très bientôt !

    • lavieen4d 03/17/2014 à 17:16

      Merci beaucoup pour ce compliment, ça me va droit au coeur ! Le nature writing est aussi une passion en ce qui me concerne, et la plupart des livres que je lis viennent de ce genre littéraire — comme on peut le voir sur ce blog… Je vois que vous êtes aussi une accro aux Editions Gallmeister ! Merci en tout cas d’être passé par ici !

      • Mary 03/17/2014 à 17:18

        Oui, Gallmeister et moi c’est une très longue histoire d’amour !
        A très bientôt !

  4. folfaerie 04/17/2014 à 13:45

    Tiens, d’autres se posent des questions sur le NW dont les frontières deviennent de plus en plus floues…
    http://naturewriting.com/blog/is-nature-writing-dead/

    • lettresus 04/21/2014 à 21:58

      Merci pour le lien, lecture intéressante en effet ! Pour ce qui est des frontières du genre, c’est un domaine de recherche en littérature qui est tout neuf, ou presque. La seule véritable définition du genre NW qui existe est à ma connaissance celle proposée par Lawrence Buell dans The Environmental Imagination — qui est vraiment extra à lire. Après on peut apparenter certains livres/auteurs au NW sans qu’ils en soient réellement, le principal étant qu’ils soient agréables à lire. Gardons à l’esprit que la lecture demeure un plaisir, et le NW serait le plaisir des plaisirs😀.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 25 autres abonnés