Lettres et littérature américaines

Le blog nature writing

Archives de Tag: Aldo Leopold

Croire n’est pas savoir

Cascade, Pays de Galles Voilà plusieurs semaines que je n’ai rien posté, faute de temps essentiellement… Pourtant les lectures s’accumulent ! Au fil de différentes lectures, je suis tombé sur une perle, un extrait de Resurgence (1998) de Barry Lopez intitulé « The Language of Animals ». Cet extrait est publié dans un recueil d’essais et de nouvelles : A Place on Earth (2003), une anthologie compilée par Mark Tredinnick et dédiée au « sense of place« , concept abordé sur ce blog à plusieurs reprises. Cette anthologie est vraiment fascinante à plusieurs titres : les textes et auteurs sont très divers et tous offrent une vision globale du rapport entre l’homme et son environnement. Il n’y a pas une vision, une vérité mais un ensemble holistique. Chacun des extraits choisis par Mark Tredinnick mérite qu’il soit présenté plutôt que de brosser une vision générale et trop vague de cet ensemble.

Je pensais avoir déjà présenté Barry Lopez ou Lire la suite

Letters from an American Farmer

Letters from an American Farmer (1783) est une série de douze lettres de John Hector Saint John De Crèvecoeur, le fils d’un émigré français de la moitié du 18e siècle. Il raconte à travers ses lettres adressées à un pasteur d’Oxford sa vie de fermier. La première lettre sert d’introduction et présente l’auteur de ces lettres. Le style se veut simple et franc, ces lettres sont plus à prendre comme des témoignages de la vie sur le nouveau continent. Néanmoins, les descriptions sont vivantes, le ton est enjoué rendant le tout très agréable à lire. Ce livre est précieux à plus d’un titre, d’une part, il est l’un des premiers compte-rendu de la vie rurale à cette époque, et surtout les thèmes abordés et la manière dont l’auteur les aborde se retrouveront des siècles plus tard chez Aldo Leopold, Henry Thoreau, John Muir, etc et les partisans de la conservation et préservation de Lire la suite

« Unnatural Writing » de Gary Snyder, qu’est-ce que le Nature Writing ?

« Unnatural Writing », publié dans A Place in Space (1995), était à l’origine un discours de Gary Snyder lors de la première d’une série de conférences sur le Nature Writing appelée « Art of the Wild » en 1992. Dans cet essai, le poète s’ingénie à donner une définition de ce genre littéraire (identifié seulement quelques années plus tôt), dans la relation que l’écrivain tisse avec un habitat sauvage. Je pense que tout amateur du genre se devrait de lire « Unnatural Writing » (ainsi que The Practice of the Wild, 1990, toujours du même aute Lire la suite

Nature de Emerson, qu’est-ce que la commodité ?

Le second chapitre, et le second volet de cette série consacrée à Nature (1836) de Emerson, intitulé Commodité ouvre sur les différentes classes dans lesquelles les objets de la nature relativement à leur relation à l’homme tombent. Ainsi, il existe quatre classes selon Emerson : la commodité, la beauté, le langage et la discipline. Par commodité — ce qui nous intéresse présentement — il faut comprendre les avantages permis par la nature. La commodité est un chapitre très court, il ne fait pas plus de 3 pages. Lire la suite

Perspectives environnementalistes

Huelgoat, Roche du Diable

Une fois n’est pas coutume, nous aborderons un auteur non américain mais qui façonna pourtant l’écologie radicale à l’américaine. Il s’agit du norvégien Arne Naess (1912-2009) qui en 1973 définit le concept « d’écologie profonde » (deep ecology) qui s’oppose à « l’écologie superficielle » (shallow ecology). L’ouvrage qui nous intéresse ici, Vers l’écologie profonde, est un long dialogue s’étendant sur plusieurs années entre David Rothenberg et Arne Naess. David Rothenberg est un essayiste et musicien américain.

Lire la suite

Un poème : Mother Earth

Nous avons vu jusqu’à présent uniquement des écrivains et aucun poète. Il était temps de rectifier le tir avec une des figures de la « beat generation » : Gary Snyder. Je ne vais pas présenter tout un recueil mais plutôt un poème qui est engagé dans la protection de l’environnement, dans lequel il dénonce la façon dont l’homme traite la nature. Il s’agit de « Mother Earth: Her Whales »  (1974) ou en français « Mère Nature : ses baleines ». Le poème est assez long et j’ai décidé de le recopier ainsi que d’en proposer une traduction. Cette traduction se trouve sur un autre blog intitulé Trad&co. Lire la suite

Pour une éthique de l’endroit

Nous avons vu il y a quelques semaines « Thinking Like a Mountain » d’Aldo Leopold. Aujourd’hui nous allons nous attarder sur la dernière partie issue du même livre (A Sand County Almanac (1949) ou Almanac d’un comté de sable, en français) à savoir, « The Land Ethic ». L’éthique peut être considérée de deux manières, une philosophique et une environnementale. L’éthique du point de vue philosophique est une attitude en relation à la société. En matière d’écologie il en est différemment. Pour Leopold c’est « a limitation on freedom of action in the struggle for existence » (une restriction de la liberté d’action dans la lutte pour exister). Lire la suite

Tout un monde à déboulonner !

J’en ai parlé précédemment, et je pense que l’occasion est bien choisie pour introduire un autre roman qui a littéralement bouleversé le monde des mouvements écologistes radicaux dans leurs modes d’actions, leur existence et leurs discours. Il ne s’agit pas d’Arne Naess car il s’en inspire, ou de Dave Foreman (qui après avoir quitté Greenpeace a fondé Earth First!), mais du Monkey-Wrench Gang (1975) ou en français Le gang de la clé à molette. Contrairement aux autres ouvrages traitant des relations entre littérature engagée et écriture de la nature il ne s’agit pas ici d’un essai, d’un pamphlet, ou d’un ouvrage cherchant à éveiller les consciences. Lire la suite

Aldo Leopold

Aldo LeopoldAldo Leopold est né en 1887 dans l’Iowa.

Il travaille pour les services des eaux et forêts et devient ensuite professeur de Gestion du gibier à l’université du Wisconsin, une première.

En 1935 il fonde la Wilderness Society, un lobby qui fait pression sur les personnalités politiques et agences environnementales pour qu’ils passent des lois pour protéger les espaces sauvages et naturels. C’est en grande partie grâce à cet organisme que le Wilderness Act de 1964 est passé (une loi qui influença grandement les mouvements écologistes et les services forestiers).

Il ne publie cependant qu’un seul ouvrage qui est un recueil de ses essais : A Sand County Almanac ou en français, Almanach d’un comté de sable qui est publié en 1949, un an après sa mort alors qu’il participait dans la lutte contre un feu de forêt.

Avenir à venir 3

Bonjour,

Le prochain titre traité sur ce blog sera « Thinking Like a Mountain » d’Aldo Leopold. Un essai qui se trouve dans A Sand County Almanac, ou en français, Almanach d’un comté de sable publié en 1949.

Cet essai engagé traite de la disparition des prédateurs et plus particulièrement du loup et de ces conséquences pour l’environnement. Nous verrons aussi en quoi Aldo Leopold se retrouve dans « The Nature Consumers » de Wendell Berry vu dimanche dernier.

A dimanche,