Lettres et littérature américaines

Le blog nature writing

Archives de Tag: Terry Tempest Williams

Pour un esprit d’indépendance.

« Obey little, Resist much » (Obéissez peu, résistez beaucoup) écrivait Walt Whitman dans son court poème To the States, issu de son célèbre recueil Leaves of Grass (1855) – traduit par Feuilles d’herbe en français. Un peu moins d’un siècle après la fin de la guerre d’indépendance qui prit fin en le 4 juillet 1776, un esprit de défiance vis-à-vis du gouvernement règne toujours sur ce continent à coloniser. En effet, c’est avant tout un rejet brutal du pouvoir Britannique qui anime les Américains à se battre pour leur indépendance. Le préambule à la Déclaration d’indépendance est resté célèbre et rappel d’ailleurs à tous les Américains le devoir de se dresser contre un pouvoir injuste afin d’en instaurer un plus conforme à leurs attentes. Lire la suite

Publicités

Red de Terry Tempest Williams

Cela fait longtemps que je n’ai pas posté de présentation mais ces dernières semaines — mois ? — étaient pour le moins chargées. Mes lectures ont pris un peu de retard mais tout espoir n’est pas perdu ! Car voici une très brève présentation d’un ouvrage sublime : Red, Passion and Patience in the Desert (2001) de Terry Tempest Williams. J’avais déjà présenté Refuge (1991) un autre livre qui m’a profondément touché. Red est un peu différent, il traite toujours du désert et des canyons de l’Utah et de la région mais différemment. En effet, l’auteur dresse plutôt une série de tableaux sur le désert et la vie dans le désert. C’est un livre qui se veut aussi un témoignage en faveur de la protection de  cet espace et elle me fait penser un peu à Rick Bass dans l’introduction (et Lire la suite

Terry Tempest Williams

Terry Tempest Williams (née en 1955) fait partie des plus influents écrivains du Grand Ouest américain. Considérée comme une écrivaine de la nature contemporaine prédominante, elle vit aujourd’hui dans l’Utah. Elle traite essentiellement du désert et des régions des grands lacs salés près de Salt Lake City, du féminisme, du cancer (elle a elle-même eu un cancer du sein, sa mère, sa grand-mère et d’autres membres de sa famille ont aussi souffert de cette maladie) et de la religion mormone (étant elle aussi convertie à cette religion). Elle est aussi activiste pour la protection de l’environnement et prône la désobéissance civile comme mode d’action. Ecrivain récompensée à de nombreuses reprises, elle s’inscrit en plein dans la tradition du Nature Writing.

Elle publie aussi bien des essais que de la fiction ou de la non-fiction comme Refuge: an Unnatural History of Family and Place (1991) ou plus récemment, Red, Passion and Patience in the Desert (2001), Finding Beauty In A Broken World (2008).

Refuge

Une autre auteur du grand ouest américain, Terry Tempest Williams (je ne crois pas qu’elle soit traduite en français), sera la grande thématique de cette nouvelle présentation. La région qui nous intéresse aujourd’hui est celle des lacs salés de l’Utah, près de Salt Lake City. Dans Refuge, an Unnatural History of Family and Place (1991) Terry Tempest Williams raconte les liens qu’elle tisse avec sa mère, sa grand-mère, aux lacs salés, aux oiseaux qui y vivent et y migrent et à la maladie (le cancer) qui frappe les femmes de sa famille (sa mère, sa grand-mère, elle et ses tantes à cause des radiations des essais nucléaires durant les décennies d’après la Seconde Guerre mondiale). Lire la suite