Lettres et littérature américaines

Le blog nature writing

Archives de Tag: Silent Spring

Avenir à venir 2

La série sur les relations entre Nature Writing et littérature engagée se fera sur plusieurs semaines. Je commencerai donc avec « Nature Consumers » de Wendell Berry (prévu pour demain dimanche), puis suivra « Thinking Like a Mountain » d’Aldo Leopold tiré de A Sand County Almanac (Almanach d’un comté de sable) publié en 1949. Dans le cadre de cette série, je reviendrai aussi sur Silent Spring de Rachel Carson en analysant un peu plus en détail deux chapitres pour les mettre en rapport avec ceux de Berry et de Leopold.

Dans un deuxième temps, je passerai à une frange plus « jusqu’au boutiste », qui va au-delà du simple engagement, avec The Monkey-Wrench Gang (1975) d’Edward Abbey, un texte de Henry D. Thoreau et d’un autre auteur — mais mon choix n’est pas encore arrêté. Il y a déjà de quoi tenir quelques semaines avec ce programme passionnant !

La superposition de ces différents textes (qui ne viennent pas tous de la même époque, qui n’ont pas été écrits dans les mêmes conditions ou dans la même optique) n’est évidemment pas anodine : des structures et des éléments de langage se retrouvent dans ces différents textes.

Rachel Carson

Rachel Carson (1907-1964) est avant tout une biologiste marine qui s’est ensuite tournée vers la littérature de vulgarisation scientifique engagée dans la protection des espaces aquatiques. Elle s’est fait connaître dans le monde du Nature Writing avec The Sea Around Us (1951) et son best-seller Silent Spring (1962) dénonçant, à la fois le lobby de l’industrie agroalimentaire, l’utilisation folle des pesticides — et en particulier du DDT — et l’inaction de la société sur ces questions. C’est un véritable pavé dans la mare qu’elle jette avec Silent Spring car elle ne se contente pas de  mettre à mal toute la rhétorique et la pensée sur l’usage des pesticides (ils ne sont pas dangereux, ils ne polluent pas, &c), elle met en avant des alternatives écoresponsables.

Elle décède en 1964 d’un cancer.

Silent Spring, Printemps silencieux

Silent Spring (1962), en voilà un livre qui a fait beaucoup de remouds dans le petit monde de la politique environnementale du début des années 1960 ! Et pour cause, avec cet ouvrage Rachel Carson est allée explorer un nouvel univers de l’écriture de la nature. Rachel Carson est une biologiste marine et elle s’est basée essentiellement sur l’eau dans cette merveilleuse étude sur les pesticides et autres poisons, que ce soit les rivières, les points d’eaux, les nappes phréatiques, &c. Lire la suite