Lettres et littérature américaines

Le blog nature writing

Archives Mensuelles: mai 2011

Avenir à venir 6

Bonjour,

Cela fait déjà plus d’une semaine que je n’ai rien écrit sur ce blog… A mon grand regret d’ailleurs… Mon emploi du temps a été décuplé il y a peu et je n’ai plus le temps de tenir ce blog à jour ou même de poursuivre mes lectures, c’est dire ! Cependant, j’ai l’intention de présenter un texte court de Thoreau, un texte qui me tient réellement à cœur : Walking (1862) ou en français, De la marche.

Bon week-end,

lettresus

Publicités

Gary Snyder

Gary Snyder est un poète, traducteur et activiste américain né en 1930 en Californie. Il a beaucoup voyagé à travers le monde (Japon, Inde, Chine, Europe) et s’est marié une première fois en 1960 à Kyoto. Il se marie une seconde fois avec une japonaise Masa Uehara en 1967.

Figure importante et prépondérante de la Beat Generation et des hippies, il fréquente de nombreux auteurs et artistes influents comme Jack Kerouac, Allen Ginsberg, ou encore Alan Watts avec qui ils participent à la fondation de la San Francisco Renaissance au début des années 1950.

Lors de ses voyages au Japon, il apprend à parler le japonais et se convertit au Bouddhisme zen et traduit de nombreux textes religieux et zen en anglais.

De retour aux Etats-Unis dans les années 1970, il développe ce qu’il appellera le biorégionalisme.

Il a publié de nombreux recueils de poèmes traitant de la nature et de son respect, beaucoup sont traduits en français.

Un poème : Mother Earth

Nous avons vu jusqu’à présent uniquement des écrivains et aucun poète. Il était temps de rectifier le tir avec une des figures de la « beat generation » : Gary Snyder. Je ne vais pas présenter tout un recueil mais plutôt un poème qui est engagé dans la protection de l’environnement, dans lequel il dénonce la façon dont l’homme traite la nature. Il s’agit de « Mother Earth: Her Whales »  (1974) ou en français « Mère Nature : ses baleines ». Le poème est assez long et j’ai décidé de le recopier ainsi que d’en proposer une traduction. Cette traduction se trouve sur un autre blog intitulé Trad&co. Lire la suite

L’endroit, c’est subjectif !

Cet essai reprend un peu ce qui a été dit dans les différentes présentations, et permet à la fois d’introduire la dernière catégorie de ce blog consacré à l’écriture de la nature et de soulever un certain nombre de questions et interrogations. Je tiens néanmoins à préciser que ceci n’a rien d’académique et je ne tiens pas à ce que ça le devienne. Pour moi, la littérature et l’écriture doivent avant tout rester un plaisir et un loisir – mais ceci n’empêche pas qu’on puisse le faire sérieusement ! Lire la suite