Lettres et littérature américaines

Le blog nature writing

Archives Mensuelles: novembre 2011

John Gierach

John Gierach est un écrivain du grand ouest américain, vivant dans le Colorado. La plupart de ses récits traitent de ses parties de pêche à la mouche et des rivières qu’il arpente. Il a reçu un prix en 1994 pour son œuvre autour de la pêche à la mouche, et de sa philosophie.

Il a publié près de vingt livres autour de ces thématiques.

Et bien là, ça ne passe pas…

Pour une fois, un livre n’est vraiment pas passé, il s’agit de Même les truites ont du vague à l’âme (1992) de John Gierach. Pourtant, l’auteur a du mérite ! Il écrit très bien, il touche son lecteur par son écriture, il y a une musicalité dans le choix des mots mais, et c’est un mais de taille, je me suis ennuyé comme rarement. Pour tout dire, je n’ai pas réussi à le finir. Ce qui me navre. Ce qui a contribué à mon manque d’entrain est la thématique : la pêche à la mouche. Deux cent vingt pages de pêche à la mouche, c’en est trop pour moi. Ne m’y connaissant absolument pas dans ce sport, la technicité et les ambiances ne parleront qu’aux amateurs et aux connaisseurs. Les noms des hameçons, des tenus, des cannes, des plumes, des larves, des poissons d’eau douce, etc n’ont eu qu’un effet indolent sur moi. Lire la suite

Charité bien ordonnée…

Voici le premier essai de Wendell Berry que j’ai lu, « The Tyranny of Charity », essai qui se trouve dans The Long-Legged House (1965). L’auteur part d’une histoire, celle d’un artisan menuisier, pour critiquer l’action gouvernementale dans la lutte contre la pauvreté. Ce n’est pas tant la mobilisation de moyens et de personnes qu’il fustige mais l’inadéquation de cette aide. En effet, le menuisier ne gagne pas suffisamment d’argent pour subvenir à ses besoins, il reçoit donc une aide de l’Etat pour qu’il puisse se vêtir et manger. Wendell Berry explique Lire la suite