Lettres et littérature américaines

Le blog nature writing

Archives de Tag: Gary Snyder

John Haines, ce solitaire du grand nord

Voici un autre livre des éditions Gallmeister, et je les remercie chaudement pour cette lecture qui s’est révélée exaltante et rafraîchissante, c’est le moins que l’on puisse dire ! John Haines a écrit en 1989 Vingt-cinq ans de solitude (traduit par Camille Fort) ou The Stars, the Snow, the Fire en anglais, relatant son expérience dans l’Alaska depuis son arrivée en 1947. Il s’agit d’une œuvre de non-fiction qui se passe au cœur de cette région septentrionale, près de Richardson. L’auteur dresse une succession de tableaux sur sa vie en solitaire dans les bois et montagnes de l’Alaska, où il vit de chasse, pêche, de son potager et de quelques conserves. Comme dans la plupart des livres de Lire la suite

Publicités

Axe Handles

J’ai déjà parlé de quelques textes de Gary Snyder (ici, , ou ici et enfin ) aussi bien de ses textes en prose qu’en vers. Aujourd’hui je vais m’intéresser à un de ses recueils de poèmes : Axe Handles (manches de hache) publié en 1983. Ce qui est fascinant chez Gary Snyder est qu’il mêle trivialité du quotidien à la spiritualité et à l’environnementalisme. Le premier poème qui donne le nom au recueil, « Axe Handles » traite de la confection d’un manche de hache, et « In making the handle/ Of an axe/ By cutting wood with an axe/ The model is indeed near at hand » (En façonnant le manche d’une hache en coupant le bois avec une hache, le modèle est en réalité à portée de main). Se référant à son maître zen ou à Ezra Pound, le poète perçoit un rapport de transmission du savoir dans cet acte d’artisanat. En effet, l’homme (se) construit à partir de modèles, que cette construction soit physique ou mentale. Ainsi, en apprenant à son fils Lire la suite

« Unnatural Writing » de Gary Snyder, qu’est-ce que le Nature Writing ?

« Unnatural Writing », publié dans A Place in Space (1995), était à l’origine un discours de Gary Snyder lors de la première d’une série de conférences sur le Nature Writing appelée « Art of the Wild » en 1992. Dans cet essai, le poète s’ingénie à donner une définition de ce genre littéraire (identifié seulement quelques années plus tôt), dans la relation que l’écrivain tisse avec un habitat sauvage. Je pense que tout amateur du genre se devrait de lire « Unnatural Writing » (ainsi que The Practice of the Wild, 1990, toujours du même aute Lire la suite

Quand nature rime avec poésie

Le second texte de Gary Snyder que je vais présenter ici même, dans le cadre de notre série sur Gary Snyder, est « Poetry and the Primitive, Notes on Poetry as an Ecological Survival Technique » publié dans le recueil Earth House Hold (1969). Le titre peut paraître assez prétentieux, surtout que le texte en question est relativement court (une petite dizaine de pages). Cependant, l’auteur n’a pas pour vocation d’analyser en détail les rapports existants entre ce qu’il appelle « primitive peoples » (les peuples premiers) et la poésie. C’est avant tout un regard qu’il pose sur notre (en tant qu’occidentaux) conception de l’environnement et met en parallèle notre monde et celui des indiens, des aborigènes, etc. En lisant son essai, on est rapidement frappé par la diversité des cultures auxquelles Snyder fait référence : Inde, Nigéria, Amérique, etc. Lire la suite

Avenir à venir 11

Le prochain article sera consacré à « Poetry and the Primitive » de Gary Snyder, extrait de Earth House Hold (1969). Dans cet essai, Gary Snyder s’intéresse à la perception de l’environnement et aux sens dans les peuples premiers. Leur rapport au temps (étant ancrés dans le présent, ces peuples n’ont pas nécessairement la même perception du futur et du passé que les occidentaux) s’inscrit dans une représentation des sens et de la nature de manière bien différente de la notre.

Il s’agit donc d’un regard très intéressant et critique sur « notre » façon de concevoir le monde et aussi sur « notre » tendance à penser que tout le monde conçoit l’espace et le temps selon « nos » principes. Autant le dire tout de suite, ce fut une lecture passionnante !

Kitkitdizze, un monde à part (?)

Nous avions déjà parlé de Gary Snyder à l’occasion de la présentation de son poème engagé Mother Earth, Her Waves. Aujourd’hui, nous allons un peu plus loin dans la présentation du travail de cet auteur et poète en consacrant une série d’articles et présentations de ses textes de prose, essentiellement. Pour commencer, je proposerai un regard sur Kitkitdizze: a Node in the Net. Kitkitdizze est un texte très court (moins de 15 pages) qui parle de la relation de la communauté dont fait partie Gary Snyder à l’endroit où ils habitent, à savoir la Sierra californienne. L’auteur explique comment, alors qu’il était encore étudiant, il fit l’acquisition Lire la suite

Un poème : Mother Earth

Nous avons vu jusqu’à présent uniquement des écrivains et aucun poète. Il était temps de rectifier le tir avec une des figures de la « beat generation » : Gary Snyder. Je ne vais pas présenter tout un recueil mais plutôt un poème qui est engagé dans la protection de l’environnement, dans lequel il dénonce la façon dont l’homme traite la nature. Il s’agit de « Mother Earth: Her Whales »  (1974) ou en français « Mère Nature : ses baleines ». Le poème est assez long et j’ai décidé de le recopier ainsi que d’en proposer une traduction. Cette traduction se trouve sur un autre blog intitulé Trad&co. Lire la suite