Lettres et littérature américaines

Le blog nature writing

Avenir à venir 11

Le prochain article sera consacré à « Poetry and the Primitive » de Gary Snyder, extrait de Earth House Hold (1969). Dans cet essai, Gary Snyder s’intéresse à la perception de l’environnement et aux sens dans les peuples premiers. Leur rapport au temps (étant ancrés dans le présent, ces peuples n’ont pas nécessairement la même perception du futur et du passé que les occidentaux) s’inscrit dans une représentation des sens et de la nature de manière bien différente de la notre.

Il s’agit donc d’un regard très intéressant et critique sur « notre » façon de concevoir le monde et aussi sur « notre » tendance à penser que tout le monde conçoit l’espace et le temps selon « nos » principes. Autant le dire tout de suite, ce fut une lecture passionnante !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :