Lettres et littérature américaines

Le blog nature writing

Avenir à venir 9

Pour ce week-end, je prévois une présentation de Vers une écologie de l’esprit de Gregory Bateson. Le titre m’avait séduit sans pour autant savoir de quoi il allait en retourner. Bateson ne traite pas de l’écologie au sens où nous pouvons l’entendre : protection de l’environnement, ou environnementalisme, ou bien étude des écosystèmes. Il propose non pas une autre définition mais une autre façon d’appréhender la définition d’écologie par : étude des systèmes et interaction des systèmes entre eux. Ici, cette « écologie » est appliquée à l’esprit. Pour bien comprendre l’incongruité de son travail (il est difficile de trouver une direction ou une perspective globale dans son travail) il faut aussi se référer à ses champs d’étude : psychologie, archéologie, comportementalisme, science du vivant, etc, etc, etc. C’est un fourmillement d’idées et d’analyses qu’il met en relation pour proposer un regard global du système « être humain ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :